Rechercher

Bonus surprise - Scène coupée 7 HOT

Mis à jour : mai 30











Draft sélection Blackhawks


FRANCK

10 ans plus tôt


Avec Lexi tout va pour le mieux. On a eu quelques petits orages, mais on a réussi à passer au travers. Un peu mouillés, on en est ressorti plus amoureux encore. Notre deuxième année universitaire est terminée. Jolis succès pour moi au hockey mais aussi en études. Je me suis fait approcher par les Blackhawks après une rencontre contre les Buckeyes d’Ohio State. Bien qu’on ait perdu cette rencontre, je dois avouer que mon jeu était particulièrement efficace et j’ai marqué les deux buts de mon équipe. J’étais tout excité après ce rapide entretien. Tout ce pour quoi je me suis battu est sur le point de se concrétiser. Je ne sais pas si cela va être pour cette année ou la suivante, mais je sens que je touche au but.

J’ai terminé mon année et du coup je suis rentré sur Chicago. Lexi m’a rejoint pour le week-end car ce soir c’est une soirée très, très importante. Il s’agit de la cérémonie de repêchage de hockey sur glace, le fameux draft, qui a lieu au Nationwide Arena à Columbus dans l’Ohio. Je suis dans un état de nerfs impressionnant.

Ni mes parents, ni Lexi n’ont réussi à apaiser mon stress. Je suis une vraie pile électrique. Normalement les joueurs susceptibles d’être sélectionnés se doivent d’assister à la cérémonie, mais on a eu un petit problème avec Anthony, du coup c’est tombé à l’eau. Je ne me voyais pas participer à quelque chose comme ça sans ma famille. Je suis plus que content que Lexi ait accepté de venir. Elle est encore sur Lansing parce qu’elle doit suivre des cours supplémentaires pendant les vacances et en parallèle, elle a son job d’été sur Muskegon.

D’ailleurs j’ai rencontré ses parents lors du week-end prolongé du vingt-huit mai pour le Memorial Day. J’appréhendais un peu, mais j’ai été très bien accueilli. J’ai rencontré Eric son plus jeune frère. Shane n’était pas là, ce n’était pas plus mal, j’aurais été mal à l’aise vis-à-vis de son comportement ces derniers mois et de tout ce que Lexi fait pour lui. Un des points sur lequel on se prend la tête.

Tout va bien pour elle aussi, elle a validé tous ses cours avec succès et elle est majeure de sa promo dans beaucoup de cours, si ce n’est tous. J’adore être avec une fille aussi intelligente, elle rayonne.

J’essaie de faire des allers-retours aussi sur Lansing, histoire d’équilibrer les choses. Je ne voulais pas y penser, mais maintenant qu’on y est confronté, je redoute un peu qu’on soit loin l’un de l’autre. J’ai confiance en elle, mais je sais comment c’est. Parfois les tentations, on ne peut pas lutter. Et puis deux fois où je suis allé la rejoindre, il y avait Viktor, le beau mec de la Nouvelle-Orléans. Je sens que Lexi lui plaît et j’avoue que j’ai du mal avec ça. Mais je ne vais pas me focaliser là-dessus, cela me ferait plus de mal qu’autre chose.

On est tous installés dans le living-room. J’ai la tremblote. Lexi me tient fermement la main et on attend que la cérémonie commence. Maman a préparé des amuse-bouche, il y a plein de boissons sur la table. Leah est assise contre son Robbie. Lui alterne coup d’œil entre Leah, la télé et moi. J’ai fini par accepter sa présence, il tient à ma sœur et elle tient à lui, il n’a pas l’intention d’aller voir ailleurs m’a-t-il dit un soir. Leah semble ravie d’être coincée ici, alors elle joue sur son portable et lance quand même quelques coups d’œil vers la télé. Mon père le cache bien, mais je sais qu’il stresse pour moi. Anthony est dans un coin, une bande dessinée dans les mains. Dès que je croise son regard, il me sourit puis il sourit à Lexi. Voilà une des raisons pour laquelle je suis complètement fou de cette fille. Maman arrive juste pour l’ouverture de la cérémonie et mon degré de stress crève le plafond. Je vais m’évanouir, je le sens. Je ne sais pas trop comment je vais réagir dans un cas comme dans l’autre. La déception de ne pas être repêché sera atroce mais si je suis pris, je serai sûrement à la limite de la crise cardiaque.

Je n’entends rien, ni le bruit du commentateur, ni les voix autour de moi. Je suis scotché. Mon père se lève du canapé d’un seul bond et me hisse contre son torse. Jamais il ne m’a donné pareille étreinte. Est-ce que c’est bien ce que je crois ? Il hurle, je le vois bien, mais je n’entends toujours rien. Maman prend rapidement le relai et j’essaie de lire sur ses lèvres mais cela n’a pas vraiment de sens. Quand Leah prend sa place, je commence à distinguer quelques mots.

– Je suis fière de toi… Bon sang, Frank ! C’est dingue !

Robbie me donne une timide accolade fraternelle. Quand Lexi se jette dans mes bras, je récupère une ouïe complète. Je viens d’être sélectionné au repêchage 2007 au premier tour par les Blackhawks en troisième choix. Le premier choix est un certain Sam Bryant qui vient de la LHO. Je suis sur un nuage, je n’y crois pas.

– Mon cœur, murmure Lexi à mon oreille. Si tu savais comme je suis fière de toi. Ton rêve se réalise bébé.

– Oui et tu es avec moi. Rien n’aurait pu être plus parfait.

Enfin, je pense ça jusqu’à la nuit qu’elle me réserve. Une tuerie. Une de celles qui reste gravée dans les souvenirs à vie. Elle a une surprise. Elle m’a demandé d’attendre deux minutes avant de la rejoindre en haut. Je me demande bien ce qu’elle fabrique et puis je suis un peu gêné parce que mes parents, ma sœur et Anthony sont juste à côté de nous. Comment vais-je réussir à me retenir ? Quand j’arrive dans ma chambre, elle est là, à genoux sur mon lit. Elle a anticipé le truc, elle arbore des sous-vêtements à l’effigie des Blackhawks sur lesquels elle a fait marquer mon nom. Jamais je ne l’ai vue si sexy et attirante.

– Putain, grogné-je figé devant ma porte.

– Ça te plaît ? susurre-t-elle un petit sourire sur les lèvres.

– Si ça me plaît ?

J’approche d’elle tel un fauve et prends sa main pour la plaquer sur mon érection.

– Alors ça me plaît à ton avis ?

– On dirait bien oui.

Je la laisse prendre les rênes, ce soir elle peut faire ce qu’elle veut de moi. Je suis à elle, totalement, complètement.

– Ça y est, tu es un Blackhawks Frank.

– Oui.

Enfin, je ne suis qu’une recrue pour le moment, mais ce n’est pas vraiment important à cet instant. Elle glisse les mains sous mon tee-shirt puis dépose des baisers légers partout sur mon torse, laissant une traînée brûlante sur ma peau. Elle s’attaque ensuite à ma boucle de ceinture et rapidement je me retrouve nu comme un vers devant elle. Elle m’embrasse passionnément avant de descendre s’occuper plus activement de mon sexe.

– Oh putain, gémis-je en posant une main sur sa tête.

À chaque fois c’est la même. Jamais, je dis bien jamais, je ne me lasserai de ce spectacle. Elle est vraiment douée, je dirais même qu’elle s’améliore à chaque fois. Un petit peu plus d’audace, un peu plus de confiance en elle. Elle est absolument parfaite. Je suis à deux doigts de jouir dans sa bouche, d’autant plus qu’elle caresse mes couilles. Elle s’arrête juste à temps et se jette sur ma bouche. Brutalement, elle me pousse sur le lit et grimpe sur moi.

– Ma tigresse, souris-je en soupesant ses seins. Putain qu’est-ce que tu es belle !

– Je t’aime, tu sais ça ?

– Oh que oui. Moi aussi Lexi, si tu savais à quel point.

Elle me sourit puis se penche pour m’embrasser tout doucement. C’est sensuel et érotique. En même temps, elle s’installe sur mon sexe et descend centimètre par centimètre. Elle se relève et croque sa lèvre. Quand elle commence à monter et descendre, je suis hypnotisé par le mouvement de sa poitrine, comme à chaque fois. Je la couvre de mes mains et pince ses tétons pour augmenter son plaisir. Les paumes plaquées sur mon torse, elle me fait l’amour comme jamais. Je suis complètement fou de cette fille. Bordel.

8 vues

©2020 par Jeanne Pears - Jane Pierce. Créé avec Wix.com